Matrice de régénération

Un biomatériau dédié à la régénération de nombreux tissus conformément à l’organisation en couches initiale des tissus

La Regeneration MatrixMC (RMxMC), de NWL, est le seul produit connu pouvant immédiatement régénérer de nombreux tissus conformément à l’organisation en couches initiale des tissus. Ainsi, ce nouveau produit peut viser des blessures graves comportant d’importantes pertes de tissu qui n’ont encore aucune solution médicale, dont les interventions chirurgicales d’envergure (par exemple, le retrait de tumeur, les chirurgies orthopédiques), les lésions de la moelle épinière ainsi que certaines maladies dégénératives des tissus du SNC, ce qui représente d’imposants revenus potentiels.

La RMxMC est une matrice de biomatériau qui agit localement par contact de surface. Compatible à 100 %, elle se dégrade naturellement au cours du processus de régénération. La RMxMC peut être déposée ou encore injectée par seringue et prend la forme de la cavité où elle se trouve; elle colle au tissu et peut maintenir en place des pièces métalliques (comme celles employées par exemple lors d’une fracture de l’os).

Contrairement à plusieurs biomatériaux qui sont conçus selon une architecture en deux dimensions qui sont formées de superpositions en trois dimensions (par exemple, le collagène et les gels de fibrine, etc.), la RMxMC est réellement en trois dimensions, ce qui permet une croissance et une régénération tridimensionnelles adéquates.

PRODUIT INDICATIONS ÉTAPE
Regeneration MatrixMC :
Régénération de tissu multiple avec recréation de la structure organisationnelle initiale
Perte de tissu
Remplissage de tissu retiré chirurgicalement (incluant les tumeurs)
Plaies traumatiques
Régénération du SNC
En développement par:
Regeneration MatrixMC :
Régénération de tissu multiple avec recréation de la structure organisationnelle initiale
Perte de tissu
Remplissage de tissu retiré chirurgicalement (incluant les tumeurs)
Plaies traumatiques
Régénération du SNC
Tâches BPL complétées
Préparation des essais cliniques du dispositif
Support vivant 3D :
Modèle 3D in vitro pour tissu, implant de tissu reconstruit 3D
Remplacement et régénération de tissu
Modèles in vitro de tissu
En développement
Support artificiel multicouche 3D :
Aide l’organisation des cellules implantées/endogènes dans le processus de régénération
Régénération de tissu
Administration de médicament
En développement

En étudiant des salamandres et leur système moléculaire permettant cette capacité unique de renaissance de tissus complexes (comme des membres et de la moelle épinière), NWL a cherché de nouvelles façons de faire croître du tissu du SNC dans le cerveau et la moelle épinière. Ce qui est finalement devenu une nouvelle matière créée à partir de tissu sanguin qui soutient la croissance de tissu complexe et qui corrige l’organisation de nombreux tissus, ce qui était à la base de la RMxMC et d’autres produits dérivés.

La RMxMC a connu un succès sans précédent dans des modèles in vitro comme in vivo : elle a été en mesure de faire croître / de régénérer de la moelle épinière et du tissu musculaire ainsi que du derme et du follicule pileux (une grande quantité de données sont disponibles).

Pour la RMxMC, NWL a complété un programme BPL précis qui a confirmé la sécurité du produit. D’autres effets bénéfiques majeurs ont par ailleurs été remarqués, incluant l’inhibition de croissance potentielle de tumeur (un atout important pour tout produit de ce type) et le frein à la formation de cicatrices. La préparation de la RMxMC pour des essais cliniques est en cours.

Les vertébrés démontrant le plus grand pouvoir de régénération sont les urodèles (les salamandres et les tritons), et particulièrement l’axolotl, qui est en mesure de faire renaître des membres ou d’autres parties de son corps durant toute son existence. Un fait intéressant est que les axolotls sont rarement atteints de cancer; en général, les animaux qui présentent une meilleure capacité de régénération ont un plus faible taux de croissance de tumeur2.

Le secret du pouvoir de régénération des urodèles réside en la formation de primordium à l’endroit où se situe la blessure. Le primordium prend forme selon une matrice transitoire et dirige l’orientation de la structure des cellules (ainsi que mécaniquement, par les propriétés de la surface des cellules) où est située la blessure, ce qui aide à la bonne organisation de la guérison et de la croissance du tissu. Si cette matrice est remplacée par du collagène ou un autre milieu extracellulaire, la régénération est freinée4

Pour trouver l’un des meilleurs biomatériaux tridimensionnels pour la régénération des tissus, il faudrait donc s’attendre à ce qu’il s’agisse d’une matrice 3D bioabsorbable présentant des similarités physiques et structurales à celles de la matrice d’un primordium.


1 Baddour et al., 2012; Bhatia, 2010; Calve et al., 2010; Macaya and Spector, 2012; McCreedy and Sakiyama-Elbert, 2012; Pioletti, 2011; Smith et al., 2009; Song and Ott, 2011; Straley et al., 2010; Wang et al., 2011; Zhong et al., 2010.
2 McCusker and Gardiner, 2011; Oviendo and Beane, 2009; Roy and Gatien, 2008.
3 Calve et al., 2010; Ferris et al., 2010; Lévesque et al., 2010; Mariani, 2010; McCusker and Gardiner, 2011; Roy and Gatien, 2008; Santosh et al., 2011; Whited et al., 2011; Wicker and Kamier, 2009; Witman et al., 2011; Zukor et al., 2011.
4 Satoh et al., 2012; Seifert et al., 2012

Une approche de premier ordre pour freiner et pour annuler la dégénération des cellules, des tissus et des organe...

De nouvelles cellules souches nerveuses autologues pouvant réaliser le traitement promis par le traitement par cellules souches dan...

Un biomatériau dédié à la régénération de nombreux tissus conformément à l’organisation en couches...

COLLABORATEURS